Des centimètres rageants mais un contenu emballant : "On a retrouvé un LOSC conquérant"

Il y a 3 jours 15
Vincent Bregevin

Lille voit le verre à moitié vide. Certainement à juste titre. Pourtant, les Dogues ont su se mettre à la hauteur de l'événement. Le pire était à craindre pour la formation de Jocelyn Gourvennec dans la compétition reine des Coupes d'Europe tant les signes d'inquiétude étaient multiples depuis le début de la saison. Elle a parfaitement répondu en dominant Wolfsburg, brillant leader de la Bundesliga mais franchement terne en terre nordiste. Elle a eu les opportunités pour s'imposer. Mais elle n'a pas gagné. Et à peu de choses près, sa soirée a été gâchée.

Oui, peu de choses. Des petits centimètres qui font une grande différence. D'abord sur le but refusé à Jonathan David pour un ballon légèrement sorti en touche au cours de l'action, après intervention du VAR. Il a encore frustré les Lillois au bout du temps additionnel, quand le penalty initialement accordé à Amadou Onana s'est finalement transformé en coup franc. Il n'a rien donné. Il a seulement gonflé la frustration lilloise à son paroxysme.

Ligue des champions

Lille aurait mérité tellement mieux...

IL Y A 2 HEURES

Car c'est bien le sentiment qui prédominait chez les Dogues au coup de sifflet final. "Il n'y a pas de victoire morale, regrettait José Fonte au micro de Canal+. Les trois points, c'est le plus important. Il nous a manqué la dernière passe, le but… Malheureusement, il y a ces petits détails. La vérité, c'est que les occasions sont là. Mais il faut marquer, il faut faire mieux. On est chez nous, devant nos supporters, avec un joueur en plus en seconde période… il faut gagner. C'est dommage."

"On a mis le curseur à ce niveau-là"

D'autant plus dommage qu'une victoire aurait fait un bien fou aux Lillois. Parce que les Dogues manquent cruellement de confiance après un début de championnat délicat, illustré par leur 12e place au classement de Ligue 1. Parce qu'ils sont désespérément à la recherche des vertus qui leur ont permis d'aller décrocher le titre de champion de France la saison passée. Surtout, parce qu'ils les ont en partie retrouvées face à Wolfsburg. Avec un bloc plus compact, une attitude plus agressive en défense et plus inspirée en attaque. Mais seule une victoire pouvait vraiment valider cette progression.

Lille s'est seulement donné des raisons de se rassurer. Il ne lui en fallait pas forcément beaucoup tant sa dernière sortie à Lorient avait tout d'un désastre. Mais les Dogues ont au moins eu le mérite d'afficher leur meilleur visage en Ligue des champions. "La performance était bonne, a reconnu Fonte. C'est ça Lille. Quand on est ensemble, qu'on travaille ensemble, c'est notre ADN. On a été solides, compacts, on a fait les efforts, on n'a pas donné d'occasion. On a bien travaillé, on a fait un bon match. Mais pour être parfait, il faut gagner."

C'est le prochain défi des Lillois. Et à défaut de la Ligue des champions, le derby de samedi face à Lens offre un cadre idéal pour franchir ce cap : confirmer ses progrès dans le jeu avec une victoire. "On a retrouvé un LOSC conquérant, un LOSC qui se donne et qui met de l'intensité et il fallait cela pour la Ligue des champions, s'est réjoui l'entraîneur Jocelyn Gourvennec. On est satisfait de ce qu'on a vu de l'équipe et il faut cultiver cela maintenant. On a mis le curseur à ce niveau-là et on ne peut plus redescendre en-dessous." Même s'il n'y a pas eu de victoire face à Wolfsburg, il appartiendra aux Dogues d'en faire un match fondateur.

Ligue des champions

Lille et ses quatre précédents qui sonnent comme un avertissement

HIER À 21:54

Ligue 1

Fonte, parole(s) de capitaine : "C'est inadmissible"

10/09/2021 À 21:56

Lire la Suite de l'Article